Soupçonnéd'euthanasie,lemédeciniraaux assises

时间:2019-09-06 责任编辑:段干绒 来源:九卅娱乐登录 点击:120次

Deux和aprèsl'Ampureationdu Bonnemaison博士,la procureure de Bayonne,一个要求非法的反对者法庭,他们是一名负责人的代理人。

C'est une affire qui acommencéle11août2011。日期逮捕de un urgentiste de Bayonne,Nicolas Bonnemaison,mis en examen pour«empoisonnement»aprèsavoirabrégélavie de patientsâparésinjectionlétales。 Àl'époque,lemédecindecinquante ans n'avitpasniélesfaits,déclarantavoir«pleine conscience delagravitédesactes»reprochés,motivés,selon lui,«exclusivement par le souci d'éviterdessouffrancesextrêmesauxpatients et et de respecterleurdomigné»。

Hier,le parquet de Bayonne a requis le renvoi devant la cour d'assises de l'ex-urgentiste pour huit cas d'empoisonnements mortels depatientsumpnérablesleun un-lieu pourleneuvièmecas。 Ses deux avocats,MesBenoîtDucos-Ader et Arnaud Dupin,ontréagi,assurant que«Nicolas Bonnemaisonestprêtàsend'fendredevant un jury populaire s'il le faut,defaçonàposerles vraies questions de l'euthanasie sans hypocrisie» 。 Et d'ajouter:«Peut-êtreest-ce la seule solution pour montrer le cheminaulégislateurcomme denombreuxmédecins,professeurs et hommes politiques de tous bords le tententdefaçondede en en pressante depuisdesannées。 »

Ce filsdemédecinexpérimenténes'estjamaisprésentécomvun pro-euthanasie。 En revanche,il a toujoursexpliquéavoiragi de concert avec les familles des patients。 Sur les neuf cas,seulement une familles'estoconituéepartiecivile。 Depuisledébutde l'affaire,Nicolas Bonnemaison是一个reçudenombreux soutiens,etunepétitionensa faveur a recueilli plus de 48 000 signature。 Enfévrierdernier,plus de350médecins,dont une vingtaine de professeurs,avaientégalementapportéleursoutien dans une lettreouverteàl'ordredesmédecinsetauprésidentFrançoisHollande。 Dans ce courrier,ils se disaientindignéspala la radiation,en janvier,du Dr Bonnemaison de l'ordredesmédecinsparles instances ordinales d'Aquitaine。 Le12août,MichèleDelaunay,ministrechargéedesPersonnesâgées,invitéesurFrance 3 Aquitaine,s'est dite«convaincue que les intentions du DrBonnemaisonn'étaientpascelles d'un meurtrier ou d'un empoisonneur mais celles d'un médecinquia prisdesresponsabilitésqu'ilconviend de juger»。

Les avocatssontprêtsàfaireduprocèsdeleur client un lieudedébatellamaléformedela loi Leonetti de 2005. Rappelons que,depuis cette loi sur le«laisser mourir»,la France autorise une forme d'aideàlamort。 Mais,Contrairement aux Pays-Bas,àlaBelgique et au Luxembourg,l'euthanasie active est passible,en France,de laprisonàperpétuité。

Ixchel Delaporte